Le Djavakhk, région sud de la Géorgie, frontalière avec l’Arménie, est essentiellement peuplée d’Arméniens. Une population confrontée, comme dans tous les pays du Caucase, à des conditions économiques particulièrement difficiles, qui doit également lutter pour la préservation de son identité propre.

Les Arméniens du Djavkahk ont besoin de conserver leurs écoles, leurs centres culturels, et toutes les structures pour la jeunesse afin d’éviter l’exode et, à terme, la disparition de leur langue et de leur culture.

  • Campagne de dons :

    La CBAF a relayé la collecte organisée par le HOM en 2006 pour venir en aide à la population arménienne du Djavakhk ; ces fonds ont notamment permis la construction d’un centre de Jeunesse.

  • Association France-Djavakhk :

    La CBAF est membre de cette association créé en France en 2009 pour poursuivre les actions en faveur des habitants de cette région. Après Akhalkalak et Akhaltsekhe, l’association mène aujourd’hui les travaux de rénovations d’un centre à Ninotsminda.